Living Abroad: The Great Things about It and how to take the first step

Living Abroad: The Great Things about It and how to take the first step

5 years… I can’t believe it’s already been 5 years that I decided to move to Berlin. It was in April 2015, the 7th to be precise. And I have to say, It was the best decision I took so far.

(Version française disponible plus bas)

In this article I don’t want to talk much about my personal life here in Berlin and the reasons why I moved, but rather tell you all the great things about living abroad (hence the title). Maybe you have been thinking about it for a long time but you are still not quite sure. Maybe you hear a lot of people around you telling you how hard it is so you feel discouraged. Maybe you think it’s too late…? Well, read carefully, I might help to make the decision, once and for all.

This article is important for me because, back home, I still had quite a lot of negative feedback about that topic. I’m not here to change people’s opinion, but at least if it can be open minding to some, it would already be a small victory. I also know how hard it can be to convince your beloved that this decision is the right one to take, so I hope it can give you the key to reassure them.

Berlin – Mitte

1. No, It’s NEVER too late.

The first two things I heard when I told people that I took the decision to start a new life abroad were:

  • How long are you going to stay there or, when are you coming back?
  • I wish I would have done it, but now it’s too late.

Regarding the last comment, most of those who said those specific sentences were in there early thirties, mostly not married, no kids. They simply had a stable job and a stable relationship. So what? Is it too late to be curious? Is it too late to start a new adventure or a new career? Is it impossible to move out with your lover, or with kids? No. I’m almost thirty and I feel like it’s only the beginning. Here, I see people around me that are in there forties, married with sometimes more than two kids, and they relocate with a lot of excitement. It inspires me a lot and shows how our mind can make things really difficult sometimes, or incredibly easy. It’s all in the way you see it, it’s a question of perspective.

When people asked me how long I would stay, I was not able to respond… Maybe I said “2-3” years to get away with the question, but I quickly understood that humans need an answer to everything because it simply brings security and clarity. Having a deadline in your head can help to draw the direction where you are going, but life is full of surprise and will most likely surprise you anyway, even if you don’t want to. So be flexible with yourself and with your plans. Of course, those questions were also asked because your relatives will miss you deeply, but again, nobody can really know the answer. That’s also the good thing about life right? Things should not always be predictable.

2. Yes there is some paper work, like everywhere else.

Yes I had to fill up some papers when I moved (and I did not speak German), yes it was annoying. But to be honest, not as difficult as the French administration. It’s annoying EVERYWHERE. Wherever you live, you will have to deal with it, so deal with it. It won’t take you 3 weeks. If millions of expat do it every year, it must be possible, right? There will always be Facebook groups or a colleague that can help you if necessary, I promise. Paperwork is not an excuse to not move abroad.

3. It’s your life so it’s up to you to take the decision.

There will always be a very close friend, or someone from your family that will be against it and will make you live a nightmare about it. Firstly, think about them… they will miss you, so it’s a normal reaction. Then, it’s something new that they maybe never experienced before, so it can be scary, it’s scary for you too. In France we say that fears does not make danger disappear. Indeed, it won’t. So you might as well deal with it too, and jump. Sometimes we are scared because the decision is important for us and we don’t want to fail, but if you don’t risk anything then you will fail for not even trying and that would be a shame. If you don’t try, you are loosing a chance to succeed. Follow your intuition, follow what feels right for you and your beloved ones will understand. It took more than a year for my parents to let go and really be happy for me, but I gave them the time, I understood it was not easy. Now they know it was the right decision because the decision was about my life and what I want, it was not about them.

4. There is so much more in life that we don’t know yet.

Living abroad is like a pandora box for me. Of course, you will have a routine at some point, but at the same time, it’s in a whole new world, and every day or every weekend is a chance to discover it a little bit more. If you are a person that gets bored easily, then living abroad might be a solution to your problem! I always have something new to discover or to go to, new words to learn, new dishes that I did not expect to even exist, meet new people all the time etc. New countries that are so easy and cheap to travel to from where I live now. So many possibilities, so many people to meet and learn from. Just thinking about it, a smile is growing on my face. Really, what are you waiting for?

5. There is so much more about you that you don’t know yet.

Being far from everything that you have always known, far from your education, far from a specific set of rules, everything that you thought was “set in stone”, will definitely push you out of your comfort zone. You will learn and experience something new every day and develop new skills. You will meet new people with different ways of thinking which will force you to open your mind even more. You will change, that’s for sure, and in a good way trust me. At any age, everyone grow from such an experience. Every country, every city, every culture are different. So If you come with a true desire to be open to people to the world around you, then you will live the best moments of your life.

Pauline – The Sunflower Theory

5 ans… Je n’arrive toujours pas à croire que cela fait déjà 5 ans que j’ai décidé de m’installer à Berlin. C’était en avril 2015, le 7 pour être précise. Et je dois dire que c’est la meilleure décision que j’ai prise jusqu’à présent.

Dans cet article, je ne vais pas aborder les raisons pour lesquelles j’ai déménagé de Paris à Berlin, mais plutôt vous parler des points positifs de la vie à l’étranger (cf le titre). Vous y pensez peut-être depuis longtemps, mais vous n’en êtes pas encore tout à fait sûr. Peut-être entendez-vous beaucoup de gens autour de vous vous dire combien c’est difficile, et cela vous décourage (je suis passée par la aussi). Peut-être pensez-vous qu’il est trop tard… ? Eh bien, lisez attentivement, peut être que cet article vous aidera à prendre une décision, une fois pour toutes.

Cet article est important pour moi car pour être honnête j’ai eu quand même beaucoup de critiques de mes proches lorsque j’ai pris la décision de partir vivre à l’étranger. Je ne suis pas ici pour changer l’opinion des gens, mais si au moins je peux vous aider à mieux les convaincre (ou à vous convaincre vous même), ce sera déjà une petite victoire.

Lübeck – Allemagne du nord – North of Germany

1. Non (non et non), il n’est jamais trop tard !

Voici les deux premières choses que j’ai entendues quand j’ai annoncé que j’avais pris la décision de partir vivre à l’étranger:

  • Tu pars combien de temps ? ou Tu comptes revenir dans combien de temps ?
  • J’aimerais partir, mais c’est trop tard maintenant.

En ce qui concerne le dernier point, la plupart de ceux qui m’ont dit ça étaient dans leur petite trentaine, pour la plupart non marié.e.s et sans enfants. Simplement avec un emploi stable et une relation stable. Et alors ? Est-il trop tard pour être curieux et curieuse ? Est-il trop tard pour commencer une nouvelle aventure ou une nouvelle carrière ? Ne peut-ont pas partir à deux ? Ou même avec des enfants d’ailleurs ? J’ai presque trente ans et j’ai l’impression que ce n’est que le début. Je vois maintenant autour de moi des gens qui ont la quarantaine, mariés avec parfois plus de deux enfants, et ils déménagent sans problème à l’étranger ou dans une autre ville, avec toujours beaucoup d’enthousiasme. Cela m’inspire beaucoup et montre davantage comment notre esprit peut rendre les choses vraiment difficiles parfois, ou incroyablement faciles. Tout est une question de perspective.

Quand on m’a demandé combien de temps j’allais rester, je n’ai pas su répondre… J’ai peut-être dit “2 ou 3” ans, mais j’ai vite compris qu’on a tous besoin d’une réponse parce que celle ci apporte sécurité et clarté à notre esprit. Avoir une deadline en tête peut aider à tracer la direction dans laquelle vous allez, mais la vie est pleine de surprises et vous surprendra très probablement de toute façon, même si vous ne le voulez pas. C’est comme ça. Soyez donc flexible avec vous-même et avec vos projets. Bien sûr, ces questions ont également été posées parce que vous allez manquer à vos proches, mais là encore, personne ne peut vraiment savoir. Les choses ne devraient pas toujours être prévisibles. C’est aussi ce qui est cool dans la vie, n’est-ce pas ?

2. Oui, il faudra s’occuper de la paperasse, mais comme partout non ?

Oui, j’ai dû remplir des papiers lorsque j’ai déménagé (et je ne parlais pas allemand), et oui, c’était ennuyeux. Mais pour être honnête, ce n’était pas aussi difficile que l’administration en France. C’est ennuyeux PARTOUT. Où que vous viviez, vous devrez faire avec, alors faites avec. Cela ne vous prendra pas plus de 3 semaines, et qu’est-ce que 3 semaines dans une année ? Si des millions d’expats le font chaque année, ça ne doit pas être impossible. Il y aura toujours des groupes Facebook ou un collègue qui pourra vous aider si nécessaire, je vous le promets. La paperasse n’est pas une vraie excuse.

3. C’est votre vie. Donc c’est à vous de décider.

Il y aura toujours un.e ami.e très proche, ou quelqu’un de votre famille qui sera contre et vous fera vivre un cauchemar à ce sujet. Tout d’abord, pensez à eux… vous leur manquerez, c’est donc une réaction normale. Ensuite, c’est quelque chose de nouveau qu’ils n’ont peut-être jamais vécu auparavant, donc ça peut être effrayant, et c’est effrayant pour vous aussi. On dit que la peur n’évite pas le danger n’est-ce pas ? Alors autant y faire face, et sauter à pieds joints. Parfois, nous avons peur parce que la décision est très importante pour nous et l’échec serait trop dur à vivre. Mais pour moi, le vrai échec c’est de ne pas essayer. Ne prendre aucun risque, c’est perdre une chance de réussir. Suivez votre intuition, suivez ce qui vous semble bon pour vous et vos proches comprendront. Il a fallu plus d’un an à mes parents pour accepter ma décision et être vraiment heureux pour moi. Je leur ai donné le temps car j’ai compris que ce n’était pas facile. Aujourd’hui ils me supportent à 100%.

4. Peut importe notre âge, nous avons toujours de nouvelles choses à apprendre.

Pour moi, vivre à l’étranger c’est comme ouvrir une boîte de Pandore. Bien sûr, vous aurez une nouvelle routine de vie, mais en même temps, ce sera dans un tout nouveau monde. Chaque jour ou chaque week-end est l’occasion découvrir ce monde un peu plus. Si vous êtes une personne qui s’ennuie facilement, alors vivre à l’étranger pourrait être une solution à votre problème, vraiment ! J’ai toujours quelque chose de nouveau à découvrir ou à aller voir, de nouveaux mots et de nouvelles phrases à apprendre, de nouveaux plats à manger, de nouvelles personnes à rencontrer etc. De nouveaux pays limitrophes à découvrir également, et tout ça à petit prix parfois. Tant de possibilités, tant de gens à rencontrer, tant de choses à apprendre. Rien qu’en y pensant, un sourire se dessine sur mon visage. Alors, qu’attendez-vous ?

5. Vous avez encore tellement de choses à apprendre sur vous.

Le fait d’être loin de tout ce que vous avez toujours connu, loin de votre mode d’éducation, loin d’un ensemble de règles spécifiques, tout ce que vous pensiez être “gravé dans le marbre”, vous poussera certainement hors de votre zone de confort. Vous apprendrez et expérimenterez quelque chose de nouveau chaque jour et développerez de nouvelles compétences (se faire comprendre en faisait des signes de main ou juste avec un sourire par exemple, je suis devenue pro). Vous rencontrerez de nouvelles personnes avec des modes de pensée différentes qui vous permettront d’ouvrir encore plus votre esprit. Vous changerez, c’est certain, et dans le bon sens, faites-moi confiance. À tout âge, tout le monde peut apprendre d’une telle expérience. Chaque pays, chaque ville, chaque culture est différente. Alors si vous venez avec un véritable désir d’ouverture face au monde qui vous entoure, vous vivrez les meilleurs moments de votre vie.

Pauline – The Sunflower Theory